Bienvenu sur ce blog

Cet espace est dédié à une discussion sur ce que
pourrait être un management durable mature, étayé, questionné à partir de
l'actualité, de l'expérience.


mardi 14 février 2012

RH info - La souffrance du manager

ArianeSud Entreprendre formation Conseil : un article à signaler...

Chacun connaît l'histoire de ce garçon qui ne voulait pas aller à l'école. Il refuse de se lever malgré les rappels de sa mère. Au premier il se plaint que les professeurs le stressent, au second que les élèves le font souffrir, au troisième que le personnel ne le respecte pas. A bout d'arguments, la mère lui dit qu'il doit malgré tout y aller car il est … le directeur de l'école.


pour lire la suite RH info - La souffrance du manager

dimanche 12 février 2012

L’indécence précède l’essence : enquête sur un Total scandale

Alors que les Français n’ont jamais payé leur essence aussi cher, le groupe pétrolier Total a dévoilé vendredi 10 février, pour l’exercice 2011, des bénéfices nets astronomiques de plus de 12 milliards d’euros (+16%) pour un chiffre d’affaires d’affaires qui a lui aussi grimpé de 16 % à 184,7 milliards d’euros. Cette nouvelle envolée est liée aux cours très élevés du pétrole brut l’an dernier, le prix moyen du baril de Brent ayant grimpé de 40 % à 111,30 dollars.  lire le site d'origine de l'article

samedi 4 février 2012

R.M.D Recherche en Management Durable: Ne soyez plus "ELLE" car vous n'en n'avez pas le d...

R.M.D Recherche en Management Durable: Ne soyez plus "ELLE" car vous n'en n'avez pas le d...: Parlons de l'association "Elles en Sud" ou quand ceux qui parlent d'elles menace de vous attaquer en justice et vous demandent de disparait...

Ne soyez plus "ELLE" car vous n'en n'avez pas le droit...

Parlons de l'association "Elles en Sud" ou quand ceux qui parlent d'elles menace de vous attaquer en justice et vous demandent de disparaitre tout bonnement...

Le magazine ELLE continue à envoyer des courriers demandant instamment que notre association disparaissent sous prétexte que nous utilisons dans notre dénomination le pronom personnel "elle" et qu'il leur appartient de plein droit... Comme si playboy s'était appelé "Boy" et avait exterminé tout ce qui utilisait ce mot... La différence semble t'il est qu'ils sont assez précautionneux, ces messieurs, pour ne pas avoir choisi un nom qui soit indéfendable... car du domaine public.

Car sommes nous une publication ? avons nous vocation nationale? En quoi faisons nous de l'ombre à ce magazine? Déshonnorons nous les femmes ou portons nous fierement les couleurs des femmes actives? Mais au final, sommes nous des Elles? visiblement non, nous n'en avons pas le droit.. je penseais pourtant que c'était un droit inaliénable d'être, d'exister? Car ne pouvoir se nommer est la première atteinte à l'intégrité humaine ! Vous n'êtes pas Tibétains mais chinois !! Mais au final, sommes nous des femmes??? il me semblait que oui ?? aurai je tord ? Que nous propose ce magazine si attaché à la défense des femmes ??? Ben de simplement nous appelé "L en Sud" ... Vous avez envie de ressemblé à un L ?? Suis un L ??? et pourquoi pas un Q ?? il n'y a qu'un P entre... C'est comme si la Hollande demandait à notre homme politique de changer de nom car il porte atteinte à ce pays et de se renommer "Oland" ... hahaha ca vous ferait pas penser à Groland, hahaha. Il faut vraiment un sens de l'humour à toute épreuve pour en rire !!

Et que cela mette tout notre travail pour se faire connaitre sur le terrain, nos frais de logo, de site, de communication... Nous propose t'il de prendre en charge ce manque ? Nous devrions, comme toute femme, plier, ne rien dire, ne rien faire.. juste s'écraser, se laisser mourrir gentillement comme une brave fifille sans potentiel ni avenir ! et surtout ne rien dire, se laisser malmener juste parce que le pouvoir et l'argent n'est pas de notre coté !!

par soucis d'équité, je vous mets l'extrait de la lettre reçue. N'hésitez pas à commenter et à nous donner votre point de vue.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
courrier du magazine ELLE
Nous avons bien noté l'exploitation de la dénomination ElllesenSud et n'avons nullement l'intention de compromettre cette initiative fort intéressante.
[comment: nous ne sommes pas dans un rapport "d'exploitation" mais d'ex-ister, c'est à dire montrer qu'un existe mais aucune de nos activités n'a vocation à être commerciale. Pour ce qui est de compromettre, demander de clore l'association n'est pas juste un tout petit peu compromettre l'avenir de l'association ??? Il faudra que je révise mon français, tiens...]

Notre but n'est pas non plus de revendiquer un monopole exclusif sur le terme ELLE lorsque celui-ci est utilisé comme pronom au sein d'une phrase grammaticalement correcte.
[comment : demander à quelqu'un de ne pas utiliser un terme est expressement demander un monopole exclusif et le faire aggressivement puisque c'est un avocat qui écrit et non la direction de la publication pour expliquer et négocier. pas une méthode bien féminine à mon sens]

compte tenu de l'importance stratégique que revêt la marque ELLE [et ] pour éviter sa dilution, nous nous devons de continuer à défendre strictement cette marque notoire.
[comment : oui, on avait bien compris qu'on n'a qu'à disparaitre et rien d'autres. Cela nous semble très respecteux de notre travail, de nos efforts, de notre existence et de l'importance que vous portez aux initiatives féminines]

Nous sommes pret à accepter une exploitation sous la forme L EN SUD.
[comment: oui je me sens tellement L. mais peut etre c'est l'occasion de développer un nouveau concept : la vraie femme active, pleine de potentiel, de pugnacité, d'avenir va s'appeler non pas 'elle.2" mais les "L". peut etre une manière de perdre sa référence à son sexe, à son opposition au il mais de devenir un être hybride du 3ème millénaire. bon, juste dommage, j'aimais bien aussi ma féminitude. Parce que là, le coté femme, mère, fille, .. je ne vois plus vraiment. On pourrait choisir de remplacer ELLE par FEMME mais pas de pot, il y a femme actuelle donc.. laisse tomber... on n'est plus rien du coup.... Et un magazine féministe qui propose aux elles de devenir L ... quel dur retour à la réalité ! oupss le marqueting prime et tu n'as droit d'exister que si tu lis ou écris dans le magazine. Donc si vous n'etes pas dans ces 2 catégories, ben pas d'avenir !]

Par ailleurs, en soutien de votre activité, nous somme également disposés [ heu, c'était quoi les concessions d'avant?? le L ??] à vous accorder le temps nécessaire [ pour mourir dignement ?] pour écouler des supports que vous auriez déjà fait imprimer, afin que vos investissements ne soient pas à perte.
[ surprenant, merci de nous laisser communiquer sur une identité qui n'existera plus... quel intérêt? pour encore mieux disparaitre??]

Nous voulons croire qu'aucune suite contentieuse ne sera nécessaire et que nous pouvons compter sur votre entière coopération pour effectuer les modifications qui s'imposent, le tout dans un délai raisonnable.
[allez, dépêche toi de mourir et ce sans bruit... oui, on avait compris, merci. t'en fait pas on va disparaitre en se disant que tout compte fait, ce mot ELLE, vous l'entachez de tellement de choses que, pour sur, on ne s'y retrouve pas et que tout compte fait, on n'a même plus trop envie de le porter.. parce que vous ne nous ressemblez pas. Et mauvaise nouvelle pour vous, c'est nous les ELLEs, c'est nous qui portont ce qu'est une ELLE. Vous disparaitrez un jour, nous pas. Nous prendrons d'autres formes et on vous laissera de coté parce que vous ne portez pas nos valeurs, notre fierté. Et ne vous en faites pas, nous sommes bien conscientes que ce n'est pas votre regard sur le monde. Vous, vous pensez exploitation, nous l'avons bien compris]

Dommage que vous soyez si maladroite madame. Au lieu de trouver comment donner une vraie place aux femmes de demain, de proposer de se rencontrer pour réfléchir à toutes les structures féminines qui ont besoin d'exister et de trouver comment s'identifier et de travailler la main dans la main, vous écrasez et éteignez les initiatives...
Bien à vous
Ronie Bouchon
ex EllesEnSud